Bienvenue chez les instables…Part 1.

 

 

Hello les amis!

Comment allez-vous ? Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit par ici.
Il y a quelques jours j’ai donné un mini témoignage via mon compte instagram concernant une délivrance que Dieu avait opérée dans ma vie et je souhaite le partager avec vous également.

INTRO

Avez-vous des personnes lunatiques dans votre entourage ? Ressentez-vous souvent un « ras le bol » de leurs changements d’humeur incessants ? Si oui, je peux vous comprendre. Si non, que Dieu soit béni pour votre patience envers eux.

Les personnes lunatiques sont associées à des humains avec trouble de la personnalité. Et croyez-moi, beaucoup de nos jours en sont atteints.
Il y en a qui passe de la joie à la colère sans aucune raison; d’autres du rire aux larmes de tristesse sans motif apparent. Et il est bien souvent difficile de les manager.

En ce qui me concerne, je n’étais pas du type lunatique rire/colère ou autres, mais plutôt joie/tristesse.
Avec ce trouble du comportement, J’avais une fâcheuse tendance à plomber les ambiances.
Pourquoi virais-je vers la tristesse après avoir ri près de 5 minutes ? Je ne pouvais vous répondre. C’était comme ça.

1) Qui sont-elles?

Voyez-vous, certaines personnes lunatiques seront incapables de vous donner des raisons bien précises à  leurs changements d’humeur. Cependant, lorsque vous prendrez le temps de fouiller au-dedans d’eux, vous découvrirez alors un véritable malaise. Derrière cette apparence de caméléon, se cachent souvent d’énormes blessures, de grandes déceptions ou des échecs de la vie qui sont restés marqués comme au fer rouge dans leurs âmes. Ils sont enfouis en eux tels des fantômes, incapables de se laisser distinguer par ses victimes. Quoique, certains, en sont bien conscients.

Mais pourquoi, surgiraient-ils au moment où la personne se sent le plus jovial? Comme programmés expressément pour lui voler, arracher ou dérober son goût de vivre.

Essayons d’y répondre : 

La Parole de Dieu nous révèle que Jésus est venu pour nous donner la vie en abondance. Mais s’oppose un certain esprit qui n’a de vision que pour dérober, égorger et détruire. Et nous savons tous que c’est satan le diable qui prend ce malin plaisir. Non! Cet esprit n’est certainement pas content lorsqu’il vous voit déborder de joie et d’allégresse. Car son unique but est de vous garder captif dans une vie que vous-mêmes ne voulez pas vivre. (Jean 10:10). 

Il est certes agaçant d’avoir ce type de personnes autour de nous. Mais pour l’avoir été, sachez que ces personnes souffrent énormément au-dedans d’eux, de leurs propres attitudes malsaines. 
Je me souviens qu’un jour j’étais épuisée de passer du rire à la tristesse, que je me suis mise à pleurer, implorant la grace de Dieu de me délivrer de cela.

2) Et moi?

Vous vous demandez comment cela se matérialisait concrètement chez moi ? Je pouvais être avec des gens (à cette époque je n’aimais pas être trop entourée et j’appréciais la solitude quand elle se présentait) en train de passer Du bon temps, et tout d’un coup, dans mon oreille, se chuchotaient des paroles qui me rappelaient mes blessures, ou encore des événements de la vie qui m’avaient profondément et négativement marquée. C’était suffisant pour me faire basculer d’un visage gai vers une apparence endeuillée en quelques secondes. Cependant, il pouvait m’arriver de vivre cet état sans raison apparente. Je devenais triste et parfois je me mettais à pleurer. Pourquoi? Je ne pouvais vous dire.

Un sentiment de mal-être :

Ce que je peux affirmer est que, c’est une réelle souffrance car on vit avec l’impression d’être emprisonné dans une instabilité émotionnelle qui gangrène notre âme. Dans ces moments, se suicider peut apparaître comme une évidence. Au moins, ça mettra fin à notre souffrance se dit-on.
Oui! je parle de suicide. Car je ne saurai vous dire combien de fois cette pensée a envahi mes pensées. Et je pense ne pas être la seule à avoir lutté c/ cela.
Nous ne restons pas insensibles quand nous nous rendons compte que nous sommes les auteurs de ce changement d’atmosphère (dans le sens négatif du terme). Cette instabilité nous pèse encore plus que ceux qui la subissent dans notre entourage.

Si vous avez autour de vous, ce type de personnes, ne les rejetez pas, ne les critiquez pas. Ça demande une réelle patience. Et ils en ont besoin. Que ces troubles soient des signaux d’alarme pour vous qui les recevez.
Priez. Aimez. Patientez.

Comment m’en suis-je sortie ? J’ai combattu le combat de la Foi.
Je vous en parle dans cet  article.

 

7 commentaires

  1. Amennnn my lovely sis 😙😙May the lord continue to use you for his glory. Blessing and love.

  2. Typiquement le même problème, pourtant en pleine naissance de nouveau en Christ. J’aimerais bien savoir comment vous vous en êtes sortis. Dieu Tout Puissant vous bénisse.

    1. Author

      Bonjour Judith. Une deuxième pzrtie est en cours. Tu y trouveras les détails. J’espère que tu t’es abonnée pour pouvoir Lla recevoir dans ta boîte mail. Des bisous ☺️

  3. Gloire a Dieu ma soeur.
    Vraiment je suis de ces personnes la qui n’ont pas beaucoup de patience surtout quand j’essaye d’epauler les autres. Et je me dis souvent « mais en fait, elle ne veut pas s’aider elle-meme ». Mais la, tu viens de m’ouvrir les yex sur une autre perspective et la je me mets a la place des autres et effectivement: Prier, Aimer, et Patienter sont les seuls choses essentielles a faire.
    Que Dieu te benisse, j’attends la suite 🙂

  4. Gloire à Dieu. Merci de partager ton témoignage avec nous !
    Sois benies

    1. Author

      Coucou. Amen. Sois bénie et Merci pour ton passage sur le blog.

Laisser un commentaire