Une vie en chantier…

Le chantier…

 

Voyez-vous, lorsque l’on construit un bâtiment, il faut en travailler les fondations.  Plus le bâtiment est grand, plus les fondations doivent être profondes. Et, en général, plus ces dernières sont profondes, plus les travaux sont longs. Car, il faut plus de temps pour creuser, et s’assurer que les murs qu’on veut ériger tiendront.

Toutefois, vous remarquerez que les travaux agacent souvent plus d’un : bruits de caterpillars, bruits de marteau, travailleurs qui crient, routes à moitié barrées, trottoir fermé etc etc… Durant cette phase là, les travaux sont souvent bien loin de susciter l’encouragement et l’engouement de ses spectateurs. Les murmures et les plaintes sont communément le premier réflexe

 

Quelques mois ou années plus tard…

« Ow il est joli ce bâtiment » !  » Ils l’ont vraiment bien construit »! « Franchement, chapeau » !

 

Ce que ça enseigne.

Vous devez comprendre une réalité qui est une vérité. Tant que votre vie sera en chantier, que vos projets auront l’air flou pour ceux qui vous entourent, que votre vie ne correspondra pas aux standards que la société ou les mentalités dictent, que vous ne suivrez pas le schéma ordinaire et populaire, vous ne serez pas considérés comme valables et ne serez pas vus à votre valeur.

Tout ce que le monde verra de vous, sera une vie avec du sable qui déborde, des bâtons de fer, de la boue, et des sacs de ciment. Rien de très glorieux ni valorisant. Ils vous rappèleront que vous êtes médiocres, que vous n’avez pas droit à la parole car votre compte bancaire affiche rouge, et que vous ne possédez rien. Cependant, ils se fermeront à l’idée de vous imaginer fournir ce travail acharné dans le secret, de ces nuits blanches que vous enchaînez pour accoucher du projet de Dieu pour votre vie, de ces heures de prière pour mieux discerner ses directives pour un véritable succès.

 

Mon encouragement :

Sachez qu’un jour, ils se réveilleront et seront les premiers à non seulement vous acclamer mais aussi, à réclamer une filiation ou une amitié avec vous. Ils n’auront pas cru en vous, ni rien misé sur votre vie qu’ils assimilent à des cendres. Ils ne vous auront encouragé qu’uniquement par leur silence ou par leurs paroles dégradantes. Ne leur en voulez pas. Jésus l’a dit : « nul n’est prophète chez soi. L’homme regarde à ce qui frappe les yeux ».

Cependant, ne tombez pas dans le piège de vous battre pour vouloir prouver quoique ce soit à quiconque. Vous n’avez rien à prouver si ce n’est que votre amour manifesté par le pardon. Oui! je parle de pardon, car il est évident que plusieurs se sentent rabaissés, blessés, abandonnés ou encore, dévalorisés. Néanmoins, vous avez tout intérêt à laisser Dieu vous prouver qu’il est capable de tout au travers de vous.

 

 

Pour finir…

Prenez courage. Joseph a été vendu pour quelques sous, s’est retrouvé en prison, mais a accédé au palais. Appuyez vous sur Dieu, croyez en lui et faites du Saint-Esprit votre premier coach et motivateur.

Assurément, vous vivrez son rêve pour votre vie, et ce, dans l’excellence pour la gloire de son SEUL nom. 

Avec amour, Raï.

5 commentaires

  1. Merciii Beaucoup pour ton article qui est inspiré et tombe au BON MOMENT !!!
    Demeure bénis en CHRIST . 🙂

    1. Author

      Coucou. Amen et vraiment toute la gloire à Dieu.

  2. Oh yes, c’est tellement ça. Personne que ce soit la famille, l’entourage dans mes projets avec mon mari… Mais des gens qui vous connaissent à peine, vous encourage! Mais oui nous n’avons pas à chercher l’approbation des hommes. Seulement je prie pour que nous ayons tous en plus de notre coach le Saint-Esprit, un Jonathan dans notre vie pour nous soutenir et encourager. Soyez bénis.

    1. Author

      AMEN AMEN AMEN! en général notre entourage proche ne sont pas toujours les premiers à nous encourager à cause de la familiarité. Mais en effet, ce n’est pas l’approbation d’un homme qu’on doit rechercher. Merci pour ton partage. Tu es bénie.

Laisser un commentaire